Le fichier de configuration


Le fichier de configuration souvent mentionné dans cette documentation comporte 6 lignes :

  1. le nom du serveur POP de l'hébergeur de la boîte aux lettres
  2. user nom_utilisateur (partie de l'adresse Email à gauche du @)
  3. pass le_truc_secret
  4. répertoire de l'arborescence des fichiers mails (reçus, à envoyer etc...)
  5. le nom et l'adresse mail de l'expéditeur
  6. le nom du serveur SMTP du fournisseur d'accès internet utilisé

Pour résumer, les 3 premières lignes du fichier de configuration contiennent les informations nécessaires pour consulter les mails reçus.
La 4ème ligne indique où seront stockés les mails reçus ou à envoyer, ainsi que d'autres fichiers pour gérer la boîte aux lettres.
Les lignes 5 et 6 du fichier de configuration contiennent les informations nécessaires à l'envoi des mails.

Au lieu de préciser le nom utilisateur et/ou le mot de passe (en clair) dans le fichier de configuration, on peut demander à l'opérateur de le saisir.
Dans ce cas, les lignes correspondantes devront avoir comme syntaxe :

     2.  ?user
     3.  ?pass

Il est également possible de préciser dans le fichier de configuration un mot de passe crypté. Pour éviter de dévoiler tout ou partie de la clé de cryptage, le nom utilisateur restera en clair.
Dans ce cas, la ligne 3 aura comme syntaxe :

     3.  %pass le_truc_secret_crypté

Voir le chapitre suivant pour plus de détails sur la manière de procéder.

Par défaut, les différents outils de Libremail utilisent le port 110 pour communiquer avec le serveur POP et 25 pour communiquer avec le serveur SMTP. Si votre fournisseur d'accès internet impose d'utiliser un autre port pour recevoir les mails ou pour les envoyer, vous pouvez le préciser dans la première et la dernière ligne du fichier de configuration à la suite du nom du serveur POP ou SMTP.
Dans ce cas, les lignes concernées auront comme syntaxe :

     1.  nom_serveur_POP numéro_de_port
     ...
     6.  nom_serveur_SMTP numéro_de_port

Certains hébergeurs de courriers électroniques comme Gmail imposent d'utiliser une couche logicielle appelée SSL qui utilise la cryptographie pour l'examen et la récupération des mails.
Dans ce cas, c'est le port 995 qui doit être utilisé.
Intégrer directement SSL à Libremail aurait eu pour conséquence de multiplier par plus de 10 la taille des 2/3 des outils de Libremail. Cette solution n'a pas été choisie. À la place, il vous est proposé d'installer la commande stunnel et de la configurer de manière à ce que les données transitant par le port 995 utilisent le cryptage SSL.

Certains Fournisseurs d'Accès Internet imposent d'utiliser l'authentification SMTP pour envoyer des mails. Dans ce cas, il n'y a pas besoin d'utiliser un logiciel annexe, mais un fichier supplémentaire est nécessaire pour décrire la phase d'authentification.
La 6ème ligne du fichier de configuration contiendra alors le chemin d'accès à ce fichier précédé du symbole >

     6.  > chemin_d'accès_fichier_authentification_SMTP

Voir le chapitre 13 pour la description du contenu de ce fichier d'authentification.

Variante pour le fichier de configuration

Pour la plupart des commandes de Libremail travaillant en réseau, la même adresse Email est utilisée pour recevoir des messages et pour en envoyer. C'est une principe de base du courrier électronique.
Par contre, les commandes deplacemail, deplpartaille et deplpartiel récupèrent les mails dans une boîte aux lettres pour les envoyer dans une autre. Elles ont été écrites dans ce but !

Pour ces 3 commandes, on utilise une variante du fichier de configuration qui a la structure suivante :

L'accès à la boîte aux lettres contenant les mails à traiter se fait grâce aux 3 premières lignes du fichier de configuration. Les mails déplacés ou copiés sont envoyés à l'adresse email figurant en ligne 5, via le serveur SMTP indiqué en ligne 6.
Si l'envoi du mail à la nouvelle adresse ne fonctionne pas, les mails d'erreur reçus en retour sont envoyés à l'adresse email précisés en ligne 4. Il peut s'agir de la boîte aux lettres contenant les mails à traiter ou d'une autre boite.

Si l'une des commandes deplacemail, deplpartaille ou deplpartiel est utilisée avec un fichier de configuration classique, (chemin d'accès commençant par / à la ligne 4), une adresse email pour les retours d'erreur est fabriquée à partir du contenu des 2 premières lignes du fichier de configuration, mais sans garantie que l'adresse email générée soit valide.

Emplacement du fichier de configuration

Les fichiers de configuration peuvent se trouver n'importe où sur l'ordinateur. Toutefois, s'ils ne sont pas dans le répertoire courant, il faudrait indiquer un chemin d'accès absolu ou relatif au fichier, ce qui serait peu pratique.

La variable d'environnement libremail_cfg permet de spécifier le chemin d'accès absolu au répertoire qui contiendra le(s) fichier(s) de configuration qu'on utilise. Ainsi, il suffira d'indiquer juste le nom du fichier des configuration (avec ou sans le suffixe .cfg).


< Précédent               Sommaire               Suivant >